La qualité et la sécurité, des enjeux cruciaux pour les entreprises

sécurité
Des organismes agréés sont aptes à certifier toute entreprise qui en fait la demande, pour garantir à sa clientèle le respect de principes spécifiques. Une telle distinction a de réels effets sur le dynamisme et la croissance des sociétés certifiées.

Une garantie de sérieux validée

Vanter les mérites de son entreprise peut certes s’avérer efficace du point de vue publicitaire. Cependant, la clientèle se montre avant tout rassurée par des certifications officielles, reconnues sur le plan international. Concernant la qualité au sens large que revêt ce terme du point de vue production, c’est la certification ISO 9001 qui fait autorité. Une firme dotée de cette attestation répond à tous les critères fixés par la norme ISO 9001. Seul un organisme indépendant et agréé à cet effet peut délivrer ce certificat. Plusieurs aspects de la production ou de la prestation de services de l’entreprise en question sont pris en compte. L’organisation de la société qui fait la demande de certification est analysée, ainsi que son management. Le système de production entre également dans les critères examinés. Il existe aussi un angle environnemental qui s’avère désormais incontournable. Pour réaliser un audit préalable afin de vérifier si les critères requis sont remplis, un logiciel qualité est utile. Cette étape sert à se préparer avec tout le sérieux nécessaire. Un tel accompagnement est précieux en termes d’expertise.

Des normes définies avec précision

Le processus de certification doit faire intervenir un institut ayant l’agrément idoine. Le certificat convoité peut concerner un produit manufacturé, une prestation fournie par l’entreprise, un système organisationnel ou bien un mécanisme technique. Un logiciel qhse permet de connaître tous les tenants et aboutissants d’une certification qualité et sécurité. Cette exigence vise à satisfaire la clientèle mais en veillant aux coûts de production. Ces derniers doivent être optimisés. Des règles claires sont énoncées pour fixer le cadre de ces normes. Dans le cas de la certification 9001, une entreprise souhaitant obtenir ce sésame doit se prévaloir de conditions particulières. La société candidate doit avant tout connaître sa clientèle et impliquer l’ensemble de ses collaborateurs, peu importe leur poste au sein du groupe. La prise de décision de la part des managers est étudiée de près. Cette responsabilité doit être liée à des analyses préalables. Les interlocuteurs de la firme potentiellement certifiée font également l’objet d’une attention spécifique : qu’il s’agisse de fournisseurs ou autres, ils doivent être respectés dans le cadre de ces relations.

L’importance des exigences de sécurité

À l’heure de la transformation digitale, mise en œuvre depuis un certain temps au cœur des entreprises, le SMSI (système de management de la sécurité des informations) est un enjeu primordial. À cet égard, c’est la certification ISO 27001 qui fournit une garantie. Elle atteste que l’entreprise concernée est protégée des pertes de données, de leur vol ou de leur éventuelle altération. Le système informatique doté d’un tel certificat est préservé des intrusions. Des mesures techniques et des pratiques spécifiques au quotidien ont un effet protecteur sur l’ensemble des données. Elles sont adaptées aux risques qui pourraient éventuellement menacer le système, sans excès de rigueur ni laxisme. La certification ISO 27001 est la conclusion logique d’un tel programme de gestion des risques. En effet, seul un système doté de ce certificat délivré par un institut indépendant inspire confiance à ses interlocuteurs. La démarche dure au total trois ans et commence par un audit. Ce dernier sera suivi par d’autres, dits de surveillance et régulièrement, par un renouvellement de la certification. La norme ISO 27001 est très réputée.

Les enjeux cruciaux de l’environnement

Le management d’une entreprise doit désormais prendre en considération les implications environnementales de l’activité exercée. Pour répondre à cette aspiration de performance eco-friendly, la certification ISO 14001 a été créée. Elle offre un cadre, non seulement aux entreprises mais éventuellement aux associations et organismes, afin de mettre en œuvre un système remplissant les critères imposés en la matière. Ce certificat est reconnu partout dans le monde et peut concerner n’importe quel secteur d’activité : de l’agro-alimentaire à l’industrie pharmaceutique en passant par le textile. Diverses contraintes sont caractéristiques de la norme ISO 14001. Elles correspondent bien sûr au degré de pollution ou à certaines nuisances susceptibles d’avoir un impact sur l’environnement. Pour une large part, l’organisme certificateur s’intéresse également aux interlocuteurs plus ou moins directs de l’entreprise en question. Il peut s’agir de la clientèle de cette société mais aussi des personnes affectées par son activité, ainsi que les partenaires économiques. La perception extérieure de l’entreprise en demande de la certification ISO 14001 compte beaucoup : les acteurs de la vie sociale et autres professionnels sont consultés.


Équipe de sécurité : les principales mesures à prendre en cas d’incendie
Les travailleurs isolés et la sécurité des données